Tous les poèmes publiés en 2019

2019 Semaine 24



GUÉRIDON AU VERRE

sur la table je suis monté

là sur la pointe des pieds

vite caché sous le compotier

j'étais tout petit deux pommes et demie

la lueur de la bougie repoussait la nuit

je sentais les grenades qui mûrissaient

et les proportions qui explosaient

alors le peintre démangé

soupe au lait

hurla

qu’il sorte !

pourtant j'étais si bien en nature morte


~~~~~~

2019 Semaine 23



DISSÉMINATION

potiche figée

au décor suranné

ton vieux vernis

craquelé

ton kaolin usé prêt à éclater


ton cœur

menu

fébrilisé

ton corps vieilli et atrophié

tes os en découpes pulvérisés

mater dolorosa ou pas

faut-il longtemps attendre

maman

une issue à ce drame

une issue à ces flammes


suspendre ou répandre

oublier ou comprendre

étouffer ou aspirer

de l’éther

de ton âme


~~~~~~

2019 Semaine 22



EAUX USÉES

impressions de la rue

élastomère plein de glu

tes pas s'y collent

de la pisse à l'alcool

de claques en bouges

de néons en teints fraise

de sacs d'os en obèses

une nuit très banale

la sueur sur ton col

ce chemin de perdu

en des gouttes fondues

de lueurs

matutinales


~~~~~~

2019 Semaine 21



GRAND LARGUE

le sable de tes idées

s’envole en risée

le clapot de tes mots

plisse les flots

grise ta matière

en grains

de poussière

l’océan brille acier

de moutons

chromatisé

vague sensorielle

image flottée

crâne en tempête

cognition en action

affalée ta pensée

inquiète de sens


destinée

orientée


en horizon

dévoilée


~~~~~~

2019 Semaine 20



BEAUFORT ET TOURBILLONS

le gardien de nuit

en sévère tempête

quittant sa chemise

de moine en habit

papillon de son cou

frappé et glacé

le phare trillé

rythmé de sa lampe

on ne dit pas corde

pardieu ! tu es fou

on dit nœud coulant

brin ou bout

rats amarrés

et fragile tabouret

eau rigole

ô ! encrier

tu écriras le jour

en mots détrempés


~~~~~~

2019 Semaine 19



SALLE 67

lames d'école

à bouts ronds

découpages

blancs

au goût

d'antan

je me dissipe

en rêvant

par la fenêtre

en nuages

cumulus

sans orage

comme la paix

en tableau

oiseau

de mon âme


~~~~~~

2019 Semaine 18



L'IMPUR L'AUTRE PAS ET INVERSEMENT

le ciel se plombe

plumes des colombes

la montagne pleure

les rus s'animent

débordés

courants

humains

confluents

épées

d’airain

en finir

fuir ta demeure

vide

la tribu partie

te voilà dernier

des almoravides

sur cette terre

où on trucide

en désamour fétide

en traits d’hérétique

en chasseur chassé

tu joues de la clé

c'est le son du départ

l'Homme est drame

tu repars

vers le sable

sous les bastonnades

des almohades


~~~~~~

2019 Semaine 17



DES QUEUES ET DES TÊTES

Paloma

la colombe

avait au bout de sa laisse

sa fidèle vipère

au bout de la vipère

sa fidèle langue traînait par terre

elle se l'est mordue et embêtée a perdu le mot

qu'elle avait au bout

son chat lui a dit donner c'est donner reprendre

c'est voler et pour ton courroux

coucou

Paloma


~~~~~~

2019 Semaine 16



DÉTACHEMENT

à dire vrai je ne suis pas certain d'être moi

en me levant j'avais un visage de clone

un clone blanc une pâle copie

oui la veille j'étais décalqué je le conçois

j'y voyais double comme personne

ambiance de flou cirque manège toupie

hallucinante et toxique à la fois

c’est en doublant les tournées de rhum

que l’autre homme m’a souri

et m’a dit c’est exquis

la schizophrénie


~~~~~~

2019 Semaine 15



DÉLICE

dis-moi quand cueillant ce coquelicot

ta main n'a pas tremblé

dis-moi quand touchant la fleur de l'eau

ta peau n'a pas frisé

dis-moi qu'au milieu des agneaux

ton berger t'a protégée

dis-moi que le creux de ton dos

est de mon cours la vallée

dis-moi dis-moi ces mots

ces mots à caresser


~~~~~~

2019 Semaine 14



L'ESCLAVE

j’écris

je crie

il pleut sur le jardin du Luxembourg

les pigeons appellent les vautours

je boite sans amour

boulet le pied gourd

je crois sans discours

mon passé est trop lourd

il pleut sur le jardin du Luxembourg

les statues éludent le secours

je n'ai aucuns atours

je tais les bonjours

sans trompettes

sans tambours


aller noir

retour sans advenir

dépérir

s'amollir

s'assoupir

enchaîné

je me teins

dans ce cri


~~~~~~

2019 Semaine 13



CARBONE

l'air de rien

larve d’amphibien

pépère

fit un trou dans l'air

fit un tour sur terre

pépère

elle était sa bulle

sans idée sans calcul

pépère

l'air de rien

la planète fut son sein

pépère

aujourd’hui

tu as la vie

pépère

l’air de rien

c’est ta mère


~~~~~~

2019 Semaine 12



GENRE TRANSE

pile

quand gesticulent

les tubercules

quand s'enracinent

les étamines

quand s'évacue

le superflu

l'escargot

dans sa coquille

cherche ses mots

des convenances

se déshabille

et dans la danse

entortillé

il crache

envié

sa bile


~~~~~~

2019 Semaine 11



UN ÉTÉ À RODEZ

mon chat chauffe

grisé de soleil

mon chat est noir

un noir sans pareil

pas même Soulages

dans son hamac éclairé

ses membres en aréopage

de juges colorés

de noir bien noir

de mon chat chauffé

qui rêve

en répétition

ron

de ses sons

et de sa patte étirée

saisit mon crayon

dans son roupillon

exquise relaxation

soudaine exclamation

de ce poème

il prend la direction

en rond

voilà ces rais

de soleil

noir


~~~~~~

2019 Semaine 10



MOUCHE

je voudrais faire taire

les flammes de l'enfer

je voudrais qu'opèrent

âme et cutters

que taupes et phacochères

creusent la terre

me libèrent

des vers

nus

dans ma bière

je voudrais diptère

voler du cimetière

qu'ailes ma paire

me libèrent

que Belzébuth me confère

un éternel imaginaire


~~~~~~

2019 Semaine 9



UNE PLUME DANS LA HAIE


elles aiment

git ô aine c'est

l'appel

du jonc

herbes

entrelacées

nids

herbacés

duvet de saule

pépient en rut

turlututu

à la colle

les cisticoles

oiseaux de Gaule

printemps frivole

là sur le sol

dos bien parés

queues déployées

sifflant en rond

gare aux croupions !


~~~~~~

2019 Semaine 8



COMBUSTION

quand le vent te bouscule

quand le froid t'inocule

quand ton cœur en congère

rouille tes hémisphères

tourne-toi je suis là

viens

contre moi

en foyer

de mes bras


~~~~~~

2019 Semaine 7



HATHOR

magie

hiéroglyphique

en espaces

géométriques

en frontalité

symétrique

en réduction

concentrique

en scènes

satiriques

en papyrus

érotiques

déesses égyptiennes

je vous fais miennes

fécondation

cosmologique

enzymes

acrosomiques

goupillon

agnostique

tétons

aérologiques

explosion

tellurique


~~~~~~

2019 Semaine 6



TRAÎNÉE



elle marmonne

polygone

à ses côtés

rangé

un plumier

sans idées

envolées

elle bougonne

gorgone

médusée

pétrifiée

les yeux

en gelée

sur son trône

au trou

d'ozone

elle râle

zodiacale

en rond

en traînées

au plafond

azotée

agitée

sur sa tête

en comète

la couronne

de la reine

glacée

des aurores

boréales


~~~~~~

2019 Semaine 5



MISSIVE SOL-AIR

je t'écris morose

gouttes de prose

en cendres qui se déposent

sèches

pétales de rose

en pleins en déliés

je structure

de cellulose

j'ose

je vibre

en fibre

pâle

je superpose

névroses

prières

en lacis

de caractères

en entrelacs

romans

de ta vie

qui te mènent

à l'infini


~~~~~~

2019 Semaine 4



TOUT SON PORTRAIT

à ses lèvres j'étais suspendue

comme un mobile

de Calder

le ciel

me soufflait l'air

je tournais je virais jamais déçue

toujours m'accrocher jamais m'en défaire

pour l'or du Pérou pour un fil de fer

il éternua

une explosion

partout le cirque

le tourbillon

et dans ma tête comme un trou d'air

presque du vide peu de matière

cosmique

je virevoltais

de face

puis de dos

bing

bang

en liberté

légère

j'étais l'étoile

de Miró


~~~~~~

2019 Semaine 3



SORTIR DU CADRE

tu es la matrice

d'une peinture insilencieuse

tes traits colorés

comme une cité radieuse

m’ébranlent

ta palette de vices

de charmes pigmentée

m’étranglent

les rais de tes yeux

visent l'horizon

ils défont mes nœuds

pendus à mon plafond

j'en ai perdu le je

et bientôt la raison

heureux


~~~~~~

2019 Semaine 2



NATURE


la vie

en jachère

humus

racines

ossuaires

grégaires

hiatus

bine

la terre

versus

lombrics

protozoaires

magiques

phagocytent

en poussières

repaire

de vers

colocataires

mâchés

radius

cubitus

mandibules

cellules

ingérées

dispersées

composent

pépinière

de fœtus

en mystère

de la vie


~~~~~~

2019 Semaine 1



FACE CACHÉE

c’est arrivé hier

ma chatte avait quitté sa panière

le ciment sa bétonnière

le ferment sa boîte de camembert

le pervers verrouillé son imper

le notaire avait perdu son clerc

les politiques étaient sincères

les Églises étaient libertaires

le pouvoir

soignait la misère

le temps d’un éclair

dans une brève éclipse de terre

j’avais vu

le monde à l’envers


~~~~~~