Tous les poèmes publiés en 2021

2021 Semaine 18


SPIRALE

ta cheminée est triste

parce qu’elle n’a pas de feu

la lueur s’est éteinte au tréfonds de tes yeux

décatis tes longs membres

ont la senteur du vieux

en bouquet dépiqué

en insidieux décompte du temps du bientôt feu

en volutes enfumées envole ton âme aux cieux


~~~~~~

2021 Semaine 17


PERDUES

le pâtre sans foyer

à rêver s’employait

du haut de sa tribune

il goûtait sa fortune

enrichie d’altitude

en douce solitude

en bon air de quiétude

s’étirant sous la lune

sans aucun désaccord

en nature de son corps

il rêvait déployé

en nuages de pensées

quand le ciel s’assombrit

d’un soupçon d’incompris

souvenirs imagés

en des gouttes salées

de sensations passées

d’amours éclipsées

en brumes oubliées

tellement douces

à pleurer


~~~~~~

2021 Semaine 16


SECRET

mon âme volette

aux creux de tes pensées

tel un papillon blanc

dans les fleurs d’amandier

et quand tu penses à ça

mon cœur le sait déjà

serait-ce une illusion

ou la corrélation

d’époux en passion

binant en rangs serrés

un seul jardin secret

où il est doux d’aimer

les fleurs des amandiers

où vont les papillons

pas à pas s’accoupler


~~~~~~

2021 Semaine 15


CHEMIN DE CRÊTE

de l’aube rouge

il vit le jour

dans les lacets

de ses pensées

par ce chemin

de libre fin

il contournait

sa destinée

soufflée d’orage

et de tourments

de sentiments

aux noirs desseins

de l’aube rouge

il vit le jour

de l’agonie

de ses amours

soupirs sépia

qu’au détour

il souffla

de son pas

projetant

vers les cieux

tous les serments

et les vœux pieux


~~~~~~

2021 Semaine 14


BONNE AVENTURE

de ses airs d’aguicheuse

de candi et de miel

la diseuse insidieuse

a retourné ma main

de ses creux de ses bosses

de ses monts et sillons

elle discerne un demain

en traits et en desseins

en amours en chagrins

sous ses airs d’aguicheuse

de candi et de miel

la diseuse insidieuse

a dévoilé son sein

dans ses creux dans ses bosses

dans ses monts et sillons

en un tour de ses mains

elle me prend pour témoin

et augure le divin


~~~~~~

2021 Semaine 13


CHAPITRE

dans ma nuit d’écritoire

je mirais tes yeux noirs

en beaux écrins du voir

en beaux écrans du soir

j’écrivais les espoirs

relançais notre histoire

de ce doux cinéma

de nos pas dans nos pas

de ta main sur mes doigts

du bonheur de la foi

en moinerie de joie

en monastère

de toi


~~~~~~

2021 Semaine 12


FLÉAU



candeur en patrimoine

de bon cœur il dédouane

envol de ses pensées

en bémols enchantés

il aime à pardonner

les rancœurs de ces ânes

pour rendre plus légers

les grammes de son âme


~~~~~~

2021 Semaine 11


RACHÈTE-MOI

de cet arbre de pluie

au doux nom de pleureur

du ruisseau qui jaillit

en irascibles humeurs

de la verte prairie

où gambade mon cœur

rends-moi la vie

en hectares de bonheur


~~~~~~

2021 Semaine 10


FIBRILLATION

indicible humeur

invisible peur

arythmies

en cœurs

le son qui bat

ondule de toi

s’ébat d’émois

ôte le froid

de l’échine

qu’hallucinent

les étreintes

d’ardeurs

frissonnées

de bonheur

oh mon cœur


~~~~~~

2021 Semaine 9


SACRÉE AMIE

elle cueillait les grains de vie

des épis de ses folies

elle cueillait les brins de vie

au détour de ses envies

elle brûlait des bouts de vie

en myriade de bougies

consumant sa fin de vie

loin du feu du paradis



~~~~~~

2021 Semaine 8


CHAIR DE POULE


au fond de la vallée

s’assourdit le silence

les ondes capricieuses

de caresses enveloppent

et les feuilles en frissons

réenchantent ton nom



~~~~~~

2021 Semaine 7


INCLÉMENCE

de ses airs

de châtelaine

de ses froideurs sereines

à l’œil pédant de haine

de ses dents préhumaines

d’inavouables gènes

des sanglots de madeleine

en mépris de courte haleine

des migraines par dizaines

et les dizaines de scènes

qui chaque soir s’égrainent

en mictions gangrènes

de ses airs

de châtelaine


~~~~~~

2021 Semaine 6


PAPA

j’éponge

raide allongé dans l’humus

aussi triste qu’un blanc gugusse

aussi las que la femme coupée

en morceaux dans la forêt

j’éponge

les étoiles filantes pleurent

éloignées de leurs demeures

ni rigole ni badin

juste le chagrin



~~~~~~

2021 Semaine 5


VOCATION

quand l'affection devient tendresse

quand le roupillon joue la paresse

quant à l'hôtel je dis la messe

vient le chardon piquant les fesses

le goupillon guidant l’abbesse

lors les agneaux jouent les tigresses

est-ce frisson est-ce caresse

tous les démons courent à confesse

en arc en ciel de leurs faiblesses

et dans le giron de la prêtresse

oh mon grand Dieu je suis déesse


~~~~~~

2021 Semaine 4


PHOTOSYNTHÈSE

tout là-haut

vers des cieux connus

vers des lieux joufflus

je t’ai aperçue

en branches tordues

en ange venu

d’arbres morts

par la neige glacée

silhouette chenue

en écorce fripée

par les vents rythmée

en tremblements ténus

je t’ai vu revenue

d’entre les morts


~~~~~~

2021 Semaine 3

BURQA

délivrer le voile

dévoiler le livre

ouvrir la toile

se sentir libre

foi aux abois

vivre le moi

devenir soi


~~~~~~

2021 Semaine 2

MAUVAISES ONDES

quand vient le temps des vents en morsure

quand vient le temps des malins courants

souffles obscurs

lugubres murmures

tristes augures

qui viennent le soir

en lucarnes miroirs

des désespoirs

en bandeaux rouges

de breaking news

suintant le blues

alors vient le temps

du romarin fleuri

alors vient le temps

du chant des perdrix

des étendues neigeuses

aux reflets scintillants

des blanches forêts

des ciels échappées

des âtres fumants

pour les âmes éclairées

de longs jours heureux

pour les cœurs enjoués

qui ont su dire bof

on met sur off


~~~~~~

2021 Semaine 1

ASPIRATION


inspiration

expiration

ton souffle chaud

là sur ma peau

au creux du dos

moi en lové

doigts écartés

tête oreiller

peau en frisson

souffle coupé

veilles années

à tout jamais

ma bien aimée

inspiration

expiration


~~~~~~

2021 Semaine 53

MOTEUR

ainsi soit il

tirant le fil

de sa bobine

de bonne mine

écran large

de ses mirages

aux millimètres

de ses fenêtres

où penchée

la muse

l'infuse

de ses fictions

de ses notions

un tant soit peu

dans l'affliction

dans l'émotion

de sens retors

moulant son corps

en silhouette

sonnez trompettes

panoramique

la vie magique

lâchez soupapes

plan sur le clap


~~~~~~